Sebastien Destremau partira avec son Imoca « Merci » avec une casquette de protection à l’arrière du bateau, où se trouve le coureur, en carton. Sa durée de vie se posera inéluctablement. Ce point ne préoccupe pas outre mesure Sebastien Destremeau qui s’inscrit dans une démarche écologique de protection de l’environnement. Le moteur embarqué est électrique.